Sujet 39 : L’analyse de l’activité d’une entreprise au travers du compte de résultat suffit-elle au banquier pour apprécier objectivement son risque ?

Aller en bas

Sujet 39 : L’analyse de l’activité d’une entreprise au travers du compte de résultat suffit-elle au banquier pour apprécier objectivement son risque ? Empty Sujet 39 : L’analyse de l’activité d’une entreprise au travers du compte de résultat suffit-elle au banquier pour apprécier objectivement son risque ?

Message par eric.fourrier le Dim 28 Fév - 16:48

Sujet 39 : L’analyse de l’activité d’une entreprise au travers du compte de résultat suffit-elle au banquier pour apprécier objectivement son risque ?

Introduction :
L’analyse de l’activité de l’entreprise peut-être réalisée soit en interne via la direction financière, soit en externe via les cabinets d’audit, les organismes de notation ou les banques. Ces analyses  découlent de différents éléments tirés des flux qui traversent l’entreprise ; flux physiques ou flux financiers. Ils font partie des données comptables, répondant à des nomenclatures ou normes  qui garantissent une évaluation sincère et objective. La justesse des informations ainsi qu’une uniformisation des informations publiées est cruciale pour que l’information soit pertinente.  Mais il ne s’agit pas des uniques sources d’informations utilisées pour caractériser
Nous verrons dans une première partie que le compte de résultat est un élément constitutif des normes éditées par IASB qui s’imposent aux entreprises faisant appel aux marchés financiers en EUROPE. Depuis 2005 elles se sont diffusées à plus de 120 pays. Nous analyserons son apport en terme d’analyse de risque pour le banquier.
Dans une seconde partie nous retournerons aux normes pour voir si d’autres éléments peuvent être utilisés pour analyser l’activité d’une entreprise. Nous dégagerons à quelles informations ces documents  font référence en terme de FLUX ou de d’analyse du risque.

Développement :
1/ Le  compte de résultats participe à l’analyse de l’activité de l’entreprise à plusieurs niveaux :
1.1 Le compte de résultats reprend l’exhaustivité des produits et les charges de l’entreprise sur un exercice donné. Il s’agit d’un document comptable  reprenant  l’ensemble des  opérations d’exploitation de l’entreprise. Les différents comptes apporte une information sur le montant cumulé des charges et produits, comme sur la nature de l’entreprise : production, négoce ou un mixte des deux. Ces informations seront importantes lors de calcul de ratio comme la concentration capitalistique de l’entreprise.
1.2 Au delà des données brutes, le compte de résultats est important puisqu’il est la base du calcul des SIG. Ils servent à analyser la performance de l’entreprise sur une période. Le premier intérêt va être de dégager si l’activité de l’entreprise est viable au travers de la VALEUR AJOUTEE (richesse que crée l’entreprise) et des moyens qu’elle utilise pour créer cette VALEUR ajoutée pour définir EBE puis les différents RESULTATS jusqu’à déterminer le résultat net qui montrera si l’entreprise dégage un bénéfice ou réalise des pertes.
1.3 La pertinence de l’analyse de l’activité de l’entreprise au travers du compte de résultat sera d’autant plus prégnante qu’elle portera sur plusieurs exercices. Le fait d’observer l’évolution des SIG sur 3 exercices différents par exemple permettra de dégager des tendances sur le court moyen terme. L’analyse pourra être menée poste par poste pour comprendre la nature du marché sur lequel se trouve l’entreprise.


2/ Comme vu précédemment l’analyse de l’activité au niveau du compte de résultat est importante pour le banquier puisqu’elle permet une analyse fine et poussée de comment se créer la valeur dans l’entreprise et sur la rentabilité de son activité. Néanmoins l’analyse du compte du résultat occulte des éléments tout aussi importants de l’activité de l’entreprise. Nous allons les détailler du niveau micro au niveau macro.

2.1/ A côté du compte de résultat, l’entreprise produit d’autres documents comptables tout aussi important, le bilan et ses annexes. Le bilan reprend les emplois et ressources de l’entreprise. C’est donc une analyse du STOCK de valeur dans l’entreprise : les immobilisations, les stocks et les créances  et de leur financement : fonds propres, dettes MLT, dettes fournisseurs.
Du compte de bilan va se dégager les FDR et BFDR qui indiqueront au banquier comment l’entreprise finance ces investissements et sa capacité à financer par elle-même ses facteurs de production structurels.
2.2/ Toujours au niveau de l’entreprise, celle-ci établi des rapports d’activité qui sont des informations propres à l’entreprise comme sa stratégie au travers de plan pluri-annuel, ses pistes de croissance au travers l’innovation, la gestion de Ressources humaines et désormais une approche sur le développement durable. Ces éléments vont permettre au banquier de découvrir partager la vision qu’ont les dirigeants d’une entreprise des chantiers d’avenir pour l’entreprise et de réaliser un suivi du plan de marche de l’entreprise sur ses principaux objectifs. Cette analyse est importante pour mesurer la compétence des dirigeants et la crédibilité de la stratégie de l’entreprise.
2.3/ Enfin les derniers éléments d’analyse de l’activité de l’entreprise sont les données externes de conjoncture qui vont permettre de dégager les éléments macro pouvant soit faciliter soit contrer la stratégie de l’entreprise. Dans une économie globalisée, cette analyse tendancielle est prépondérante car elle permet au banquier de resituer l’activité de l’entreprise dans un contexte macro de marché auquel l’entreprise peut difficilement se soustraire.


Conclusion :
L’analyse du compte de résultats ou plutôt du compte de résultats sur plusieurs exercices est un élément fondamental de l’analyse de l’activité et du risque pour le banquier. Le compte de résultat étant le cœur de la création de valeur dans l’entreprise. Mais le banquier ne peut se contenter d’analyser l’activité au seul niveau de la VALEUR AJOUTEE, de l’EBE ou des DIFFERENTS RESULTATS.
L’analyse du risque doit également passer par une approche plus large recouvrant l’environnement dans lequel évolue l’entreprise, la pertinence de la stratégie de l’entreprise et sa capacité à la mettre en œuvre ainsi que les circuits de financement de son activité.
L’évolution actuelle des marchés (circuits de financement) et les interconnections grandissantes des économies nécessitent désormais une analyse intégrant de plus en plus d’informations. La pertinence de l’analyse du risque par le banquier passera avant tout par sa capacité à traiter cette pluralité d’informations dans des délais acceptables pour la prise de décision.

eric.fourrier

Messages : 3
Date d'inscription : 01/02/2016
Age : 50
Localisation : thonon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum