1ère proposition

Aller en bas

1ère proposition Empty 1ère proposition

Message par caroline ghys le Jeu 25 Fév - 16:07

Question 42 :
Si vous étiez actionnaire, quels postes du bilan retiendraient tout particulièrement votre attention ?


A l’heure où les entreprises publient leurs comptes et organisent les assemblées générales, il est important pour les actionnaires de savoir analyser un bilan. Le bilan est la photo d’une entreprise à une date précise : ressources et emplois du patrimoine de l’entreprise.
Mais sont les postes du bilan qui vont retenir son attention en tant qu’actionnaire?
L’actionnaire en tant qu'apporteur de capitaux, s'attache en premier lieu à évaluer le retour sur investissement, puis il souhaite avoir une vue globale du potentiel de l'entreprise à moyen long terme.


Comment évaluer la rentabilité de mon investissement en tant qu’actionnaire ?
L’actionnaire a deux sources de rentabilité : le dividende versé et  la plus-value potentielle sur la valeur de son action.
Pour déterminer si l’entreprise pourra verser un dividende, il faut regarder, au passif, le résultat net de l’exercice, issu du compte de résultat. S’il est positif, c’est un bénéfice.  Pendant l’année suivante, une fois que tous les comptes auront été approuvés par l’assemblée générale des actionnaires, le bénéfice sera réparti sous forme de dividendes entre les actionnaires ou mis en « réserves » ou laissé en « report à nouveau » positif. S’il est négatif, c’est une perte et donc aucun dividende ne sera versé, à moins que les réserves (résultats positif) de l’année précédente ne le permettent.
On peut donc aussi regarder le report à nouveau : s’il est positif, il correspond à du bénéfice de l’année antérieure qui n’a pas été affecté ni en réserves ni en dividendes et traduit de la rentabilité de l’entreprise sur plusieurs exercices donc est le gage pour l’actionnaire de la pérennité de la rentabilité de son investissement.

La capacité d’une entreprise à verser des dividendes dépend également de l’état de sa trésorerie ;
Situation de trésorerie :
- Correspond au solde : (valeurs mobilières de placement (poste actif circulant) + disponibilités (poste actif circulant)) – concours bancaires courants et soldes créditeurs de banques (poste passif) : représente le montant des liquidités dont dispose l’entreprise. S’il est négatif, non seulement le paiement de dividendes sera impossible, mais surtout l’entreprise risque une crise de liquidité qui peut amener au dépôt de bilan.

Pour mesurer la rentabilité de son investissement, et le comparer avec l’investissement dans une autre entreprise, un actionnaire pourra utiliser le ratio suivant:

Return on Equity : calculé par le résultat net/fonds propres. Le résultat net, que nous l’avons vu plus haut, est le résultat de l’activité de l’entreprise sur les douze mois de l’exercice, dans toutes ses composantes : exploitation, produit financier, produit exceptionnel, impôts et participation déduits. Les fonds propres sont constitués des capitaux apportés dans l’entreprise par les actionnaires, et du résultat de l’année plus les réserves constituées par les bénéfices des années précédentes.
Ce ratio financier mesure la capacité d'une entreprise à générer des profits à partir de ses seuls capitaux propres (capitaux moins dettes), sans prendre en compte les autres sources de financement. Ce ratio doit être relativisé, en fonction du secteur d’activité : une  entreprise industrielle a besoin d’engager plus de fonds propres qu’une entreprise de conseil par exemple.

On pourra aussi utiliser deux ratios utiles pour comparer l’investissement dans deux entreprises différentes :
Le Ratio de mesure du rendement : Dividende par action/ Cours de l’action
Le PER : Price earning ratio, cours de l’action sur bénéfice par action. Plus le PER est faible, moins l’action est chère.


Maintenant que nous avons vu des indicateurs de la rentabilité immédiate pour l’actionnaire, voyons comment il va pouvoir déterminer si l’entreprise est pérenne et va continuer à dégager de la rentabilité.
Le besoin en fonds de roulement et le fonds de roulement peuvent être regardés :
- le BFR correspond au solde : (stocks en valeur brute (poste de l’actif) +créances clients et comptes rattachés en valeur brute (poste de l’actif))- dettes fournisseurs et comptes rattachés (poste du passif) = il représente le besoin de financement stable nécessaire pour financer l’exploitation. L’actionnaire regarde si ce BFR est couvert par le FR ;
- le fonds de roulement correspond au solde : (Capitaux Propres +Dettes financières stables (2 poste du passif))- emplois stables, soit toutes les immobilisations nettes de l’actif ;
Plus le FR couvre le BFR et plus l’actionnaire sera satisfait car cela veut dire que l’entreprise fera moins appel à l’endettement pour couvrir son exploitation donc le résultat sera moins impacté par les intérêts crées par l’endettement nécessaire pour la couverture du BFR.
A contrario, l’endettement peut être nécessaire pour permettre à l’entreprise d’investir. Il faut donc calculer le taux d’endettement :
- rapport entre la somme de toutes les lignes d’emprunts (postes du passif) et l’actif net : ratio<1 = l’entreprise pourrait théoriquement encore s’endetter pour financer sa croissance ratio>1= fonds amenés par financeurs extérieurs à l’entreprise sont supérieurs aux investissements des actionnaires.
Ce rapport est un bon indicateur pour l’actionnaire pour savoir si l’entreprise a encore une possibilité d’endettement pour financer sa croissance et donc accroître son résultat et donc les dividendes distribués.

Enfin, un actionnaire pourra regarder l’actif net :
c’est-à-dire (actif immobilisé + actif circulant) – dettes. Cela permet à l’actionnaire de se faire une idée de ce que pourrait valoir l’entreprise. Le solde représente ce qu’il resterait aux actionnaires si l’entreprise devait cesser son activité vendre tous ses biens et rembourser toutes ses dettes (l’actif net représente une sorte de garantie pour l’actionnaire).


Tous ces éléments doivent être analysés sur plusieurs années pour en voir l’évolution, et en comparaison avec des entreprises du même secteur d’activité.


Un actionnaire va donc analyser le bilan de l’entreprise pour déterminer sa capacité à lui verser des dividendes cette année et les années suivantes, puis comparer la rentabilité de son investissement avec d’autres investissements. Les ratios utilisés dans l’analyse du bilan analysent le bon équilibre entre postes de passif et postes d’actif, ou mesurent la rentabilité par action.
Nous avons vu qu’une partie de l’analyse faite par l’actionnaire se réfère au résultat net. C’est pourquoi cette analyse doit aussi être complétée par l’analyse du compte de résultat, qui retrace la formation de ce résultat net.
Cool
caroline ghys
caroline ghys

Messages : 4
Date d'inscription : 23/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum