1ère proposition

Aller en bas

1ère proposition Empty 1ère proposition

Message par Admin le Dim 3 Jan - 22:49

L’objectif principal d’une entreprise est d’exercer une activité économique qui soit pérenne et qui permette de dégager un revenu le plus élevé possible. Pour répondre à cet objectif, la solidité financière de l’entreprise est essentielle. Cela est d’autant plus vrai pour une entreprise industrielle. En effet l’industrie de manière générale est considérée comme une activité capitalistique contrairement au négoce car elle nécessite des investissements et donc en conséquence des fonds propres qui sont une composante importante du Fonds de Roulement.
Afin d’identifier si une insuffisance de fonds de roulement correspond à une situation catastrophique pour une entreprise industrielle, nous définirons dans un 1er temps le FDR, son rôle et ensuite les conséquences d’une insuffisance de FDR.


I- DEFINITION ET ROLE DU FONDS DE ROULEMENT

1- Définition et mode de calcul

Le fonds de roulement est l’indicateur de l’équilibre financier le plus utilisé en entreprise, il représente l’excédent des ressources stables dont dispose durablement l’entreprise après financement de ses actifs immobilisés.
FR = Ressources stables ou structurelles (FP+quasi FP+dettes MT ) - Actifs immobilisés (Immobilisations incorporelles, corporelles et financières).
Positif, il traduit un excédent des premières sur les secondes. Négatif, il permet de constater que les immobilisations sont financées par les concours court terme ou par l'excédent des ressources d'exploitation sur les emplois (besoin en fonds de roulement négatif).
En bonne orthodoxie financière, comme les ressources sont exigibles à tout moment alors que les immobilisations se liquéfient progressivement, le fonds de roulement doit être positif et en croissance
Il est un indicateur global et est le résultat de la confrontation entre la liquidité des éléments de l’actif de l’entreprise et l’exigibilité de son endettement. Il peut être considéré comme une marge de sécurité, car il analyse et démontre l’aptitude de l’entreprise à financer, par des capitaux stables, son cycle d’exploitation.

2- Appréciation du FDR au travers de certains ratios

A partir des composantes du FDR il est possible d’apprécier différents niveaux de risque permettant une analyse plus pertinente que la simple constatation du niveau du FDR et de son évolution . Cette appréciation est davantage liée au niveau de FP.
L’indépendance financière FP / ressources stables
Ce ratio doit être supérieur à 50% et traduit le degré d’indépendance financière et permet de connaître la capacité de l’entreprise à se financer par ses propres moyens.

La solvabilité  FP /Total bilan
La solvabilité d’une entreprise est sa capacité à supporter des pertes sans pour autant remettre en cause sa pérennité. En cela plus les ressources propres de l’entreprise sont essentielles, plus la société a de FP plus elle pourra assumer ses pertes futures sans que cela ne dégrade de manière significative sa structure financière.

La capacité d’endettement  ressources propres/ dettes structurelles
Ratio qui mesure la capacité de l’entreprise à avoir recours à l’endettement bancaire. Il doit être > ou = 1 considérant que la part de risque prise par les apporteurs de fonds (généralement les banques) ne doit pas dépasser la part de risque pris par l’actionnaire.

La couverture du risque de dépréciation d’immobilisations
Ressources propres/immobilisations incorporelles et financières
ratio qui doit être >1 considérant que les ressources propres doivent financer au minimum ces immobilisations à risque.



II- ROLE DU FDR POUR UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE ET CONSEQUENCES D’UNE INSUFFISANCE DE FDR

Le rôle d u FDR
Le rôle 1er du Fonds de Roulement est de financer les besoins nés du cycle d’exploitation de l’entreprise appelés les « Besoins en Fonds de Roulement » (BFR).
Le BFR résulte principalement du cycle d’activité de l’entreprise soit le BFRE (achats-production-ventes) mais comprend également les postes hors exploitation que sont les postes « autres créances » et « autres dettes ». Ceci étant ces postes représentent souvent une faible part des BFR.
Plus le cycle d’activité est long, plus le BFRE est important et plus les moyens de financement sont nécessaires et donc plus le FDR doit être important.
NB : majoritairement le BFR d’une entreprise est positif mais certaines activités connaissent un BFR négatif (absence de BFR) comme c’est le cas de la GMS qui bénéficient des règlements clients immédiats et disposent en contrepartie de délais fournisseurs importants.
Le FDR (s’il est supérieur au BFR) permet également d’autofinancer une partie des investissements de l’entreprise. D’autant que depuis quelques années les banques n’hésitent pas à demander une part d’autofinancement dans le cadre d’investissements lourds comme cela peut être le cas pour les entreprises industrielles.
Le FDR est également considéré comme un matelas de sécurité permettant d’absorber le cas échéant une ou 2 années de perte sans remettre en cause la pérénité de l’entreprise.
Le FDR est donc un gage de solidité financière pour le banquier

2- Conséquences d’une insuffisance de FDR pour une entreprise industrielle

Une insuffisance de FDR signifie que l’entreprise est "sous-capitalisée" et qu’une partie des actifs immobilisés ainsi que le BFR seront financés par des ressources à court terme ce qui se traduira par un recours au concours bancaires court terme. Cette situation peut entrainer une dépendance financière vis-à-vis des banques car sans le recours aux concours bancaires, la situation extrême pour l’entreprise serait un état de cessation de paiement.
De plus, les banques concernant le court terme peuvent tout à fait décider de se désengager en dénonçant leurs lignes laissant à l’entreprise 60 jours pour les régler. Ce n’est pas le cas des prêts MLT qui une fois accordés ne peuvent être dénoncés sauf non respect de certaines conditions prévues au contrat.

Une insuffisance de FDR va engendrer des limites dans le recours au financement MT qui est pourtant un facteur essentiel de développement pour une entreprise industrielle, activité nécessitant des investissements réguliers dans l’outil de production.
En effet un banquier s’attache à la structure financière de l’entreprise et notamment à son niveau de FP, élément prépondérant du FDR et va regarder que l’endettement maximum soit égal au niveau des ressources propres pour conserver un bon équilibre financier. Donc moins l’entreprise a de FP moins elle pourra avoir recours au financement et sera ainsi bloquer dans son développement.
Et même sans avoir besoin de financement MT, le recours au financement CT sera également difficile et empêchera donc tout développement car toute croissance entraîne généralement une hausse de BFR et que ce dernier ne pourra pas être financé.

Tout cela reste vrai pour toute entreprise de manière générale même si un FDR est moins indispensable pour une activité de négoce qui nécessite peu d’investissement ou pour une entreprise qui n’a pas de BFR comme c’est le cas notamment de la GMS.


CONCLUSION

En conclusion, une insuffisance de FDR n’est pas nécessairement catastrophique mais reste un point fortement négatif car il rend l’entreprise dépendante financièrement et cela est d’autant plus vrai pour une entreprise industrielle.
Bien entendu, le FDR est un élément important de l’analyse mais n’est pas l’unique élément sur lequel on doit porter un jugement. L’analyse globale de l’entreprise doit aussi tenir compte des différents SIG et ratios, du marché sur lequel elle évolue, de la stratégie du dirigeant etc…


Admin
Admin

Messages : 50
Date d'inscription : 28/12/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://itblyon-obj2017.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum